Houston utilise la réalité virtuelle pour la prévention du terrorisme

0
133

Lundi dernier, un tireur situé près de l’université de Houston a réussi à blesser neuf personnes. Après la tragédie, les questions se posent, les fusillades ne sont pas un phénomène nouveau aux États-Unis : mais comment parvenir à contrer ces phénomènes ?

Une des réponses les plus souvent données est d’être vigilant en toute circonstance, cependant certaines personnes pourraient perdre l’envie de sortir, à cause de cette vigilance (ce qui se voit déjà en France avec la limitation de certaines sorties par sécurité).

Mais, la solution pourrait venir de la technologie. En effet, un fournisseur de logiciel basé sur Houston, pense utiliser son programme pour former des personnes à identifier les dangers et les sorties de secours. L’objectif de ce système vise donc à améliorer la prévention de ces risques, et mieux faire face à ce genre d’évènements complètement imprévus.

Le logiciel en question se nomme « Persevr ». Ce programme utilise la réalité virtuelle pour vous immerger dans un immeuble où se trouvent des bureaux, la simulation vous place au milieu d’autres employés. La situation semble banale au début, mais vous allez subir une attaque armée, à ce moment-là, une voix appartenant au programme d’entrainement se fait entendre et vous dit « Ce que vous ferez ensuite, déterminera votre résultat ».

persevr-fuel tech-vr-houston

Ce qu’il faut savoir, c’est que le développeur en chef de Fuel Tech (l’entreprise responsable de Persevr) n’a 21 ans et se nomme Bradley Boothe, ce dernier créait déjà des logiciels à 10 ans, lorsqu’il vivait en Alabama dans une ferme de chèvres. Il a été découvert par la société qu’il a été emmené à Houston, il y’a 3 ans et supervise désormais les projets en réalité virtuelle de l’entreprise. Il explique que le potentiel maximal de la réalité virtuelle pourra être atteint lorsque les casques de réalité virtuelle seront sans-fil.

« Nous avons fait cette expérience aussi immersive que possible », explique Oliver Diaz, le Directeur Général de Fuel Tech. L’immersion se veut aussi bien visuelle que sonore, puisque des sons ont été ajoutés à l’expérience, encore plus immersif, Oliver Diaz explique même qu’il est possible d’ajouter l’environnement de votre espace de travail en ajoutant une vidéo prise dans cet espace. Le scénario lui restera le même.

Adam Villareal, Directeur Business de Fuel Tech explique « Il y a des dangers potentiels chaque jour ». Avant d’ajouter : « Nous pouvons faire beaucoup d’applications et pas simplement des simulations d’attaques armées, mais on peut aussi recrée des situations de catastrophe naturelle ».

La compagnie a récemment montré ses capacités en utilisant une animation en trois dimensions, lors d’un procès pour déterminer la culpabilité ou non du prévenu. Cela montre bien que la prévention, mais aussi l’analyse de scènes de crimes pourrait bientôt être prise en charge par la réalité virtuelle. Quant au programme Persevr, il vient d’entrer dans sa phase finale de développement avant son lancement. Il sera mis en vente pour les sociétés, les municipalités et les organismes gouvernementaux. Nul doute qu’il rencontrera un vif succès, tout comme le Simulateur V-300 l’a eu avant lui.

Cet article Houston utilise la réalité virtuelle pour la prévention du terrorisme a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Source: Réalité virtuelle

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY